Manuel Vioque-Judde

Manuel Vioque-Judde
Nom
Manuel Vioque-Judde
Pays
France
Instrument
Alto
Site internet

Né en 1991, Manuel Vioque-Judde est actuellement un des altistes les plus prometteurs de sa génération. Lauréat de nombreux prix internationaux, il est récompensé aux deux plus prestigieux concours d’alto, remportant en 2014 à Los Angeles le 2ème prix et le prix spécial de la meilleure sonate au XIVe Concours Primrose, puis en 2016 le 2ème prix du Concours Tertis à l’Île de Man.

Aussi à l’aise en concerto qu’en musique de chambre, il a collaboré en France avec l’Orchestre Français des Jeunes et l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire, au Venezuela avec l’Orchestre Symphonique Simon Bolivar, en République Tchèque avec le Moravian Philharmonic Orchestra, en Allemagne avec le Vogtland Philarmonic Orchestra et l’Elbland Philharmonie Sachsen, aux États-Unis avec le Santa Barbara Chamber Orchestra.

En tant que chambriste, il joue dans les plus grandes salles internationales, à la Folle Journée Nantes, au Kamermuziek Festival Amsterdam, au Festival de Verbier, à la Folle Journée Niigata et au Seiji Ozawa Matsumoto Festival au Japon, au Festival de Pâques d’Aix en Provence, au Tanglewood Music Festival, au 5ème Festival des Jeunes Solistes Européens au Venezuela, au Festival Août Musical de Deauville, à la Philharmonie de Paris, au Victoria Hall de Genève, à Schloss Elmau et à Kronberg.

Son premier album « Viola Reflections », aux côtés du pianiste Cédric Lorel, parait en 2015 dans la collection Jeune Soliste de la Fondation Meyer. Dédié  à la musique anglaise, il est salué par la critique (Diapason, Cadences, France Musique…).

Son éducation musicale commence à Paris à l’âge de 5 ans avec l’apprentissage de l’alto mais aussi la pratique intensive du chant et du piano, qui lui permettra d’intégrer très jeune la Maîtrise de Radio France. Élève de Laurent Verney, au CRR de Paris, il obtient à 15 ans le 1er prix à l’unanimité au Concours National des Jeunes Altistes. Il rentre alors au Conservatoire de Paris dans la classe de Jean Sulem et aborde des études d’écriture et la pratique intensive de la musique de chambre. Il poursuit par la suite sa formation auprès des altistes Antoine Tamestit, Nobuko Imai, Tatjana Masurenko et Lawrence Power. Chaque été il rejoint la Seiji Ozawa International Academy of Switzerland.

En 2017, Manuel Vioque-Judde est nommé Révélation Classique de l’ADAMI et lauréat de la Fondation Banque Populaire. Il joue sur un alto du luthier Stephan von Baehr.