Guillaume Martigné

Guillaume Martigné
Nom
Guillaume Martigné
Pays
France
Instrument
Violoncelle

Le violoncelliste français Guillaume Martigné a été formé par Mark Drobinsky, lui-même disciple de Mstislav Rostropovitch. Il étudie au Conservatoire National Supérieur de Paris où il obtient un premier prix de violoncelle, ainsi qu’un premier prix de musique de chambre en 1999. Il part ensuite se perfectionner aux Etats-Unis entre 2000 et 2001 auprès de Bernard Greenhouse, fondateur du Beaux Arts Trio, qui l’accueille chez lui et lui offre son enseignement. Il intègre en 2003 un troisième cycle de perfectionnement au Conservatoire de Paris dans la classe de Philippe Müller. Il reçoit lors de diverses masterclasses les conseils de maîtres tels que David Geringas, Frans Helmerson, Mischa Maisky et Janos Starker.

Guillaume Martigné est lauréat de plusieurs grands concours internationaux. Il remporte en 2002 le premier prix du prestigieux « Premio Vittorio Gui » à Florence (Italie), puis en 2003 le deuxième prix du concours Witold Lutoslawsky à Varsovie (Pologne). En 2003, il est également lauréat du concours Adam à Christchurch (Nouvelle Zélande). Il remporte en 2005 le prix Beethoven du Concours International de Musique de Chambre « Trio de Trieste » (Italie). En 2006, il obtient le deuxième prix du Concours de Viña del Mar (Chili).

Très intéressé par la musique contemporaine, il a enregistré plusieurs œuvres pour violoncelle seul et a assuré la création russe des Variations de Concert de Jean Françaix. Il est aussi artiste résident de la compagnie t.r.a.n.s.i.t.s.c.a.p.e, basée à Bruxelles, née de la rencontre entre l’architecte Pierre Larauza et la danseuse Emmanuelle Vincent, qui croisent leurs disciplines avec les arts visuels et les arts sonores. Il a également collaboré avec Bartabas, dans des improvisations en violoncelle seul.

Depuis ses débuts à l’âge de treize ans, il se produit en soliste avec orchestre, notamment avec le Moscow Musica Viva (dir. Alexander Rudin), l’Orchestre Symphonique de Kazan (dir. Fuat Manzurov), l’Orchestre Symphonique de l’Oural (dir. Dimitri Liss), l’Orchestre de chambre de Novossibirsk (dir. Isaac Touritch), l’Orchestre National de la Radio Polonaise et l’Orchestre de l’Opéra National de Budapest (dir. Janos Kovacs). Par ailleurs, il a eu l’occasion de se produire aux côtés de musiciens tels qu’Abdel Rahman El Bacha, Amaury Coeytaux, Ivry Gitlis, Sofja Gülbadamova, Alexandre Rabinovitch, Nemanja Radulovitch, Sayaka Shoji, Alexandra Soumm, Juliana Steinbach, Ayako Tanaka.

Il joue en concert dans des salles françaises telles que la Cité de la Musique, Radio France, le Théâtre Mogador, le Théâtre du Châtelet, la Salle Pleyel, le Théâtre des Champs-Élysées à Paris et dans de nombreux festivals. Il est régulièrement invité à se produire dans les séries de concerts italiennes les plus prestigieuses (Maggio Musicale Fiorentino, Bologna Festival, Amici della Musica de Florence et Perugia, Ateneo Veneto à Venise…).

Il apparaît régulièrement en Allemagne, Norvège, Royaume-Uni, Espagne, Suisse, Autriche (Festival de Salzbourg) ainsi qu’au Japon, en Corée, en Chine, au Chili, en Argentine, en Russie, en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis.

Guillaume Martigné a rejoint en 2010 le Quatuor Psophos. Il est violoncelle solo du Paris Mozart Orchestra. Son disque des Suites de Britten pour violoncelle seul, publié par le label Klarthe, a été distingué comme un des meilleurs disques 2015 par France-Musique et a obtenu quatre étoiles de Classica.

Guillaume Martigné joue un superbe violoncelle Rogeri de 1690.